Contactez-nous au +39 349 2976443 or envoyer un email
italiano   English

Maillots en “soie”

Filters

Visualizzando tutti i 11 prodotti

Visualizza 30/60/Tutto

Please add widgets to the WooCommerce Filters widget area in Appearance > Widgets

11 products

L’évolution technique a aussi marqué l’histoire du vêtement cycliste.
Il suffit parfois d’une seconde pour faire la différence dans certaines spécialités et c’est le tissu d’un maillot qui peut la faire, surtout sur piste. Ainsi, dans les années 1950, un coureur sur piste fait un essai avec un maillot en soie et voit que l’air y pénètre mieux. Ce « nouveau » tissu semble glisser plus que la laine. Sa diffusion est immédiate, bientôt les coureurs chrono l’adopteront aussi sur route. Cependant, la soie est chère et tous ne peuvent se la permettre. L’avènement de nouveaux matériels offre la solution: on adopte un tissu synthétique économique capable d’offrir des performances semblables à la soie.
Un nouveau vêtement vient donc d’entrer dans le vestiaire du cycliste.
Dans les années 1960 et 1970 le maillot en « soie », on continue de l’appeler ainsi même si c’est un tissu moins noble, est aussi utilisé comme maillot pour le “repos”, porté l’été avant et après la compétition.
Les caractéristiques du maillot en « soie » : il n’avait aucun graphisme particulier, il était uni pour éviter d’autres coutures et quand il portait une inscription elle était limitée au nom de l’équipe, écrit en petits caractères sur la poitrine, à gauche, à la hauteur du cœur. Le maillot en « soie » avait le col et les poignets en laine. Pendant la compétition, il était porté et enfilé dans le cuissard afin d’éviter qu’il ne flotte au vent.
Dans notre catalogue, cet article si particulier ne pouvait pas manquer. Aussi minime qu’il soit, il a marqué l’histoire du vêtement cycliste.

Il est possible de personnaliser les maillots avec l’inscription brodée de votre choix